1 – Nos Objectifs

           PARB’ER, "Espace Rail des Pays d’Auray Rohan Blavet" est une association (loi du 1er Juillet 1901) qui gère un train touristique appelé « Train Blavet Océan » (inscrit INPI ).

PARB’ER : Association loi 1901 N° 0561008767 déclarée en Sous-Préfecture de Lorient le 18 Mars 2002,

           Notre association s’est fixée deux objectifs principaux dans le cadre de la sauvegarde de la mémoire du rail dans le Morbihan :

  • 1 - Créer un musée du rail sur l’axe ferroviaire Auray Pontivy
  • 2 - Faire circuler des trains à vocation touristique voyageurs entre Auray et Pontivy, voire Auray et Quiberon, pour maintenir sur cet axe le transport voyageurs.

Son siège social est situé Place Raoul Dautry. 56400 Auray Gare

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Internet : http://www.train-blavet-ocean.bzh/

Téléphone : 06 86 58 33 44

2 – Nos réalisations :

  • Objectif 1: Une collecte d’objets de mémoire a été effectuée. Devant l’impossibilité rencontrée par l’association de disposer d’un local clos et sécurisé, l'Association a demandé à la Mairie de Camors d'acquérir la gare de Lambel Camors. Cette dernière a été rachetée par un membre de l'association qui l'a rénovée dans son aspect patrimonial.

Il y a aménagé un petit musée.  

  • Objectif 2 : Faire circuler des trains !
  • Comment ? : location de matériel roulant, affrètement de matériel, acquisition de matériel.
  • Avec qui ? SNCF, CFTA, ou tout autre opérateur disposant de matériel ferroviaire.

Le conseil d’administration conscient des difficultés rencontrées décida en 2003 d’affréter du matériel ferroviaire auprès de la SNCF (matériel, agent de conduite et agent d’accompagnement) : Le train Blavet Océan était un autorail X 2100 (ancien TER vert) circulant le dimanche.

  • 4 circulations en Septembre 2003 : 700 voyageurs transportés.
    (1 circulation dans le sens Pontivy Auray – 2 circulations dans le sens Auray Pontivy – 1 circulation Auray Saint Nicolas des Eaux).
  • Devant le succès rencontré par l’opération, l’année 2004 vit une progression du nombre de circulations – 9 circulations pour 1300 voyageurs.
  • L’année 2005, malgré une campagne de publicité sans précédent pour l’association (affichage : 200 affiches – Prospectus 5000 – Fiches horaires 5000 – classeurs pour explications des journées, déposés dans les différents points d’information : 25) n’a pas répondu à l’attente et ne s’inscrit pas dans la spirale qui était celle de l’association depuis 2003, nous obligeant à supprimer 6 circulations sur les 14 prévues, au grand dépit de certains de nos partenaires que nous prions de bien vouloir accepter ici les excuses de l’association.
  • En 2006 en raison de conditions financières excessives fixées par la SNCF, le conseil d’administration prend la décision de ne pas circuler.
  • En 2007 : 5 circulations toutes centrées sur le mois de Septembre.
  • En 2008 : 5 circulations pour 620 voyageurs.
  • En 2009 : 8 circulations pour 600 voyageurs.

 

  • Notre stratégie.

                      Le conseil d’administration tirant les enseignements de 7 années de circulations a voulu développer une nouvelle stratégie :

  • Durant les années 2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2009 le train touristique Blavet Océan a circulé 37 fois (aucune circulation en 2006). Les dates des circulations furent fixées en privilégiant la période estivale, (affréter entre Juin et Septembre, sans bien tenir compte des exigences des Pays), en se conformant surtout aux exigences du fret, de ses circulations et de ses horaires (circulations le dimanche entre 8h et 17h20).

Nous n'avions aucune souplesse pour faire circuler les trains aux dates des

Évènements ou animations proposés par les différentes communes traversées.

Par exemple impossibilité de travailler avec les écoles, afin de faire découvrir le train aux élèves.

  • A noter que les mêmes circulations, aux mêmes dates, avec des animations similaires, attirent de moins en moins un nouveau public, qui plus est avec un matériel qui n’est pas patrimonial.

Notre objectif est de lier plus fortement les circulations du train touristique Blavet Océan à l’événementiel des pays traversés (Auray, Rohan, Blavet), de lier les circulations à certaines dates du calendrier, sous la condition de trouver des partenaires institutionnels motivés, de lier également les circulations avec des objectifs pédagogiques, ou compétitions sportives.

La diminution drastique du frêt entre St Gérand et Auray nous permet de pouvoir mieux adapter nos prochaines circulations au calendrier des manifestations des différentes communes concernées.

Nous pourrions ainsi organiser un train du jumelage entre St Nicolas des Eaux et St Nicolas de Bourgueil, ainsi qu'un train du Père Noël, etc.

A noter que parmi les manifestations qui ont attirés le plus de monde, nous avions

  • Le circuit bateau à St Nicolas des Eaux, jumelé avec l’Art dans les chapelles
    (Ermitage de St Gildas, Eglises de Pluméliau et de …)
  • Les balades contées à partir de Lambel-Camors avec vieilles voitures, personnes costumées du temps de la vapeur et petite restauration.
  • La découverte du quartier napoléonien de Pontivy avec guide puis visite du château des Rohan.

Pour vendre les billets, nous avons travaillé avec les Office du Tourisme d’Auray, de Pontivy, de St Nicolas des Eaux et d’Hennebont. Les clients pouvaient aussi acheter les billets par correspondance et au départ du train.

 

Tout commença le 9 Décembre 1989 par la création d’une association l’ADUGA (association de défense des usagers de la gare d’Auray) ayant pour objectifs le maintien et la promotion de la gare et de la desserte ferroviaire de Bretagne Sud menacée de disparition par l’arrivée du TGV. Le mot d’ordre était et reste encore « Une gare est faite pour que les trains s’y arrêtent ». Après 10 années de lutte et de vigilance l’ADUGA, association militante, gagne son pari de garder la gare du Pays d’Auray et d’augmenter le nombre d’arrêts des trains dits à grande vitesse.
Ses succès l’enracinent dans ce quartier et en 2000 elle devient Association de développement Urbain de la gare du Pays d’Auray (ADUGA) en précisant ses ambitions de conservatoire de la mémoire « cheminote », sauvegarde du patrimoine ferroviaire, création d’un train touristique sur la voie Auray-Pontivy.
C’est ainsi que tout commença pour PARB’ER, de la volonté de certains membres de l’ADUGA d’approfondir la recherche de la mémoire dans le Morbihan et de faire revivre des circulations entre Auray et Pontivy, en englobant plusieurs pays : Auray, Rohan, Blavet. Les objectifs furent clairement définis lors de l’Assemblée Générale constitutive du 9 Mars 2002.
- Créer en un lieu précis et sécurisé de la ligne un musée retraçant l’histoire de celle-ci ainsi que du transport ferroviaire dans le Morbihan.
- Faire circuler des trains à vocation touristique entre Pontivy et Auray, ainsi qu’entre Auray et Quiberon.
Qui sont ces membres aussi volontaires et militants de la mémoire du rail ? Représentatifs de toutes les classes d’âge, de tous les milieux socio-professionnels et socio-culturels. Quelques retraités de la SNCF prennent une part active dans le fonctionnement de l’association et les conseils d’actifs SNCF sont les bienvenus.
Pourquoi créer une autre association ? L’ADUGA concernait tout particulièrement les usagers de la gare d’Auray, alors que PARB’ER comme son nom Espace Rail des pays d’Auray, Rohan, Blavet l’indique, se voulait fédératrice de toutes les bonnes volontés et amoureux du rail, domiciliés entre Auray et Pontivy.
Quelque Faits :
Année 2002 : Premier recensement de matériels, documents qui pourraient être mis à la disposition de l’association, dans le cadre de la muséographie envisagée ­ Recherche d’un lieu sécurisé ­ premiers contacts avec la SNCF pour la circulation de trains touristiques.
Année 2003 : Poursuite des contacts avec la S NCF ­ option retenue affrètement d’autorails X2100 pour le mois de Septembre. D’autres solutions furent envisagées mais abandonnées.
4 affrètements : 7, 14, 21, 28 Septembre 2003 : 760 voyageurs. Population transportée, en majorité des personnes nostalgiques des circulations antérieures (jusqu’en 1949).
Année 2004 : L’association recherche toujours un lieu sécurisé et croyait l’avoir trouvé à Pontivy dans le Hall à marchandises qui vandalisé fut détruit ensuite pour des raisons de sécurité par RFF.
Circulation de 9 trains avec animations pour 6 d’entre eux ( voir par ailleurs rubrique activités).
Année 2005 : Programme en pourparlers avec la SNCF et RFF (voir par ailleurs rubrique activités).
L’association jusqu’à maintenant n’a retenu que la solution de l’affrètement de matériel auprès de la SNCF (pour une circulation TER), mais envisage de plus en plus de lui demander la mise à disposition « d’ automoteurs réformés » de type X4500, pour une plus grande autonomie de circulation, et choix éventuel d’un nouvel opérateur. Notre première difficulté pour atteindre une plus grande autonomie réside dans le fait qu’au départ d’Auray nos autorails doivent emprunter à contre-sens, une portion de la ligne Quimper-Paris ( 5 kms) et ensuite se glisser dans la circulation des trains de fret entre Kervalh en Brech et Pontivy.
L’assemblée générale est composée de membres de droit : représentants des communes traversées, Offices de tourisme ­ de représentants d’associations à caractère socio-économique, socioculturel ­ de personnes motivées qui en raison de leur activité sont cooptées par le conseil d’administration ­ de personnes à titre individuel ­ de membres bienfaiteurs.

Le conseil d’administration actuel est composé de 20 membres.
Président : Patrick PERSIN
Vice-Président : Robert STEPHAN - Hélas décédé.
Trésorier : Gérard BERTIN
Secrétaire : Rémi BÉAUTO

Bienvenue chez PARBER